Comme les beaux jours s’en vont, que l’équinoxe s’annonce froide et humide, de petites recettes super faciles et réconfortantes, à faire au four (en plus, ça chauffe la pièce!)

Quand il commence à faire moche et que les petits matins sont frais, il est temps de se remettre aux gratins. Celui d’Odette est simplissime et super bon. Il s’agit d’une variante très intéressante de l’incontournable gratin dauphinois.

Le gratin d’Odette

Il faut des pommes de terre épluchées et coupées en tranches, suffisamment pour remplir le plat à four que vous avez choisi d’utiliser. N’ayez pas peur d’en faire trop, c’est super bon réchauffé et le congélateur n’est pas fait pour les chiens.
Disposez une couche de tranches de pommes de terre dans le plat. Salez, poivrez et parsemez de fleurs de thym. Si vous n’en avez pas, du thym tout court fera l’affaire. Replacez une couche de pommes de terre et recommencez l’assaisonnement.
Quand vous arrivez en haut, versez dessus de la crème fraîche liquide[1] jusqu’à peu près mi-hauteur du plat.
Placez dans un four chaud, dans les même conditions que n’importe quel gratin [2]. Vérifiez au bout de 20 minutes la cuisson. En gros, comptez 30-35 minutes.
Cette recette est plutôt légère et accompagne à peu près tout et n’importe quoi en viande et poisson.
Encore meilleur réchauffé!

Gratin savoyard

Là, c’est du lourd en calories. C’est la recette des grands froids pour grands manchots.

Il vous faut toujours des pommes de terres tranchées. Vous en remplissez le plat sans cérémonie. Vous collez dessus un reblochon entier avec sa croûte et au four. On fait difficilement plus simple. Sous l’effet de la chaleur, la croûte de fend et libère le fromage liquéfié sur les pommes de terre. Avec des lardons parsemés au milieu des tranches de pommes de terre, on appelle ça une tartiflette.
Dans les deux cas, ne supporte qu’une salade verte en accompagnement

Gratin de printemps

Parce qu’il ne faut pas désespérer : les beaux jours reviendront comme il sont partis.

Il s’agit d’une recette nettement moins lourde : pommes de terre, courgettes et tomates… en tranche.
Vous alternez une couche de chaque en commençant par les pommes de terre, éventuellement, ajoutez quelque herbes de Provence. Ajoutez du bouillon de poule jusqu’à mi-hauteur[3] et enfournez. Se marrie plutôt avec des poissons ou des grillades.

Gratin de poisson.

Filets, tranches, la plupart des poisson supportent très bien ce mode de cuisson, sauf peut-être des choses comme le maquereau ou la sardine (à tester et à poster en commentaire ici!).
Ici, vous faîtes en fonction de ce qui vous avez en rayon.

Prenez un grand plat à four, disposez votre poisson (filets ou tranches) au fond. Salez, poivrez : un mélange poivre noir – baies rouges – graines de coriandre, le tout concassé avec un pilon fera parfaitement l’affaire. Selon le goût, vous pouvez ajouter des graines de fenouil concassées. Par-dessus balancez ce que vous avez : rondelles d’un ou deux oignons, rondelles d’un ou deux poivrons, feuilles de basilic frais, avocat, crevettes, ce genre de choses. Personnellement, oignons/poivrons, c’est mon préféré. Ajoutez grossièrement d’une à deux cuillères à soupe de crème fraîche épaisse par part. Recouvrez de fromage[4] et enfournez à température moyenne. Comptez de 20 à 30 minutes.

Se sert avec des pommes de terre vapeur, du riz ou des céréales (type blé ou boulgour).

Gratin de courgettes

Un de mes préférés, bien que le four ne soit pas le mode de cuisson principal dans cette recette. En effet, pour précuire les légumes, j’utilise souvent le four à micro-ondes. Il suffit de s’équiper d’une cocote en verre avec couvercle. On place les légumes dedans, comme ça, sans rien, on referme. 4 ou 5 minutes à fond selon la puissance et c’est cuit (on teste avec la pointe du couteau). Ca marche pour tout : carottes, pommes de terre ou courgettes!

Donc, commencez par cuire vos courgettes grossièrement tranchées.
Pendant ce temps, préparez une béchamel.

La béchamel

La sauce chaude par excellence. Je fais au plus simple : 2 cuillères à soupe de beurre dans une grande casserole que je fais fondre à feu doux pour éviter que le beurre ne noircisse. Une fois fondu, j’ajoute entre 2 et 3 cuillères à soupe de farine, il faut que ça fasse des petites boulettes molles. Je couvre de lait froid (peut-être un demi-litre), sel poivre, et un peu de muscade[5]. Je tourne au fouet sur feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe. Si c’est trop compact, ne pas hésiter à ajouter un peu de lait. Quand ça fait des "plop-plop" de lave chaude, c’est que c’est bon! Incorporez alors un peu d’emmental râpé et touillez jusqu’à ce que ce soit lisse.

Ensuite, on ajoute les courgettes au mélange. Cela fait une sorte de bouillie que l’on verse dans un plat à four. Parsemez de fromage râpé et au four pour gratiner!
Accompagne viandes grillées ou sautées et poissons.

Gratin de roulé au jambon

Rien d’extraordinaire dans cette recette, mais c’est ma madeleine de Proust, le plat que me faisait ma grand-mère quand elle voulait me faire plaisir.

Faire une Béchamel[6]. Prenez une boîte de macédoine de légumes[7] de taille moyenne, égouttez soigneusement et versez-la dans un bol. Prélever 2 à 3 cuillères à soupe de béchamel pour lier la macédoine.
Vous devez utiliser une tranche de jambon blanc par personne[8]. Au centre de chaque tranche, disposez un boudin de mélange macédoine/béchamel. Roulez, comme pour un burritos et disposez dans le plat les roulés les uns à côté des autres. Recouvrez entièrement de béchamel le plat[9], parsemez de fromage rappé et enfournez à température moyenne un bon quart d’heure. Fonctionne bien tout seul en plat unique ou avec une petite salade.

Et voilà!
Quelques recettes faciles et pas chères pour les manchots.
Appropriez-vous les! Changez les ingrédients, faites des variantes et partagez vos expériences avec nous!

Notes

[1] on dit aussi fleurette

[2] Entre 5 et 7, selon le four

[3] un bouillon cube dilué dans un demi-litre d’eau chaude fera l’affaire

[4] le mélange emmental râpé/mozzarella convient totalement

[5] il vaut mieux râper la noix sur le mélange que d’acheter de la muscade moulue

[6] ça tombe bien, maintenant, vous savez vous y prendre!

[7] ceci est la seule raison valable d’acheter le légume le plus triste du monde!

[8] ou deux, pour les morfales!

[9] oui, il faut en faire un bon demi-litre, voir plus, selon le plat