Articles

Éducations sexuelles

Ce jour-là Caro m'a rejointe dans la cour de récré avec le visage bouffi et le nez rouge de ceux qui ont déjà trop pleuré. Elle m'a juste dit : c'est la dernière fois qu'on se voit et ses yeux se sont de nouveau noyés. C'était au…

Chabada bad ass

Le 14 février, c'est le jour pour parler d'amour, parce que le reste du temps, rationalité économique oblige, on a bien mieux à faire. Sauf que, bien sûr, question amour… de l'argent, la Saint-Valentin se pose bien là et l'amour, ça…

Au nom du père

La polémique autour du mariage pour tous a surtout été une belle occasion ratée d’avoir un vrai débat de fond sur la société au lieu d’un affrontement stérile autour d'une problématique d’un autre âge.

Coïtum Triste

La guerre des classes ne connaît pas de répits : du prétoire au boudoir, selon que tu sois riche ou pauvre, ta condition féminine sera sublime ou dérisoire.

Des putains et des hommes

Tant que les hommes auront des besoins impérieux à assouvir, il ne faudra pas s'étonner de servir de porte-manteaux dans les conseils d'administration.

Cachez ce sein...

Dans les journaux, dans les hôpitaux, dans les alcôves, à la télé, sur les plages, dans la rue, à la radio, dans le lit, dans l'espace public comme dans la plus stricte intimité, l'OPA sur le corps des femmes ne cesse jamais ! Et c'est encore pire quand le féminisme médiatiquement correct s'en mêle !

La guerre du poil aura bien lieu

J'avais parlé de cette épineuse question lors du comité de rédaction de Fakir, mais je crois bien que personne ne voyait trop où je voulais en venir. Puis, le poil dans la main qui me tient lieu de canne aidant, j'avais remisé le sujet sur une étagère poussiéreuse de mon cerveau tordu en me disant qu'il y avait forcément plus sérieux comme préoccupation pour couper les cheveux en quatre.
Jusqu'à ce midi.

La sorcière des mers

Un jour, la petite sirène eut envie d'avoir deux belles jambes de femme pour aller danser. Elle alla voir la sorcière des mers qui lui dit qu'elle pouvait l'aider, mais que pour cela, il allait lui falloir renoncer à chanter.