Articles

Le malheur des uns...

Il y a des histoires, comme cela, où l'on se demande s'il vaut mieux en rire ou en pleurer.

Irréductible malentendu

À l'ère de la communication triomphante, nous sommes au courant de tout mais nous ne nous comprenons plus entre nous.
L'entreprise est ainsi le siège, non seulement d'antagonismes d'intérêts grandissants, mais aussi d'une totale incommunicabilité.

Dette odieuse

C'est l'histoire d'un mec qui paie les conneries d'un autre, dirait Coluche.

Influenza

Un bien joli nom pour une compagne fidèle de l'humanité. Car il ne faut pas oublier que c'est nous qui vivons chez les virus et les bactéries, pas l'inverse.

Note aux Cassandres de la France qui tombe

Il y a deux jours, je partageais ici ma via dolorosa dans le monde impitoyable de la France-du-bas qui se casse la gueule au sous-sol! Et voilà qu'on me répond que la pauvreté, il va falloir s'y habituer, vu que la France, c'est bien connu, s'appauvrit à vue d’œil!

Renouveau démocratique

Je trouve fatiguant de me faire traiter de gauchiste chaque fois que je pense qu'il est nécessaire de sortir du flux des événements et de réfléchir aux origines, aux causes ou que je dis qu'il est bon de chercher à comprendre au lieu d'agir et surtout de réagir.

Equation différentielle

"Je pense à la France qui se lève tôt, qui travaille dure et qui ne comprend pas pourquoi dans un certain nombre de cas il y a si peu de différence entre celui qui travaille et ses revenus et celui qui ne travaille pas et ses revenus. Voilà une injustice qu'il convient de corriger."
Nicolas Sarkozy

Mise au point

En ayant eu son quart d'heure de célébrité sur le réseau, ce blog a attiré des lecteurs de tous horizons, avec des avis tranchants et bien marqués. C'est une bonne chose que de ne pas ronronner entre soi. Mais quand ça tourne au pugilat à longueur de commentaire, ça finit par lasser.

Bretonnades

A défaut de présenter un projet de société, d'avoir une vision d'avenir, Thierry Breton, à l'instar de la classe politique actuelle, se contente donc de fustiger les Français, une fois de plus.

La pauvreté est-elle une fatalité?

Il y a deux attitudes possibles face à l'économie en général : se résigner à n'y rien comprendre et subir aveuglément les politiques économiques ou s'atteler à la difficile tâche d'apprendre les bases de l'économie et se libérer des discours trompeurs.

Faut-il renoncer à l'emploi?

Voici une question un brin provocatrice, mais au combien d'actualité : peut-on raisonnablement demander à des pans entiers de la population de s'installer dans le statut de chômeur à vie?

The Corporation

Il y a deux manières de considérer le cinéma : comme une industrie juteuse vouée au divertissement ou comme un média, un art permettant de faire passer un message, voire d'éduquer le spectateur.
The Corporation se contente de nous ouvrir les yeux sur le fonctionnement intime des entreprises et par ricochet, de notre civilisation.

Problème de comptabilité générale

Pour un ministre de l'économie, Hervé Gaymard est un bien piètre comptable qui semble tout ignorer de la valeur des choses. Pire encore, il ne connait rien aux règles de décompte des heures de travail effectives!

Le temps des miracles

Le désenchantement du monde est un peu la tarte à la crème des penseurs de l'Occident qui se dit post moderne. Pour ma part, chaque jour, j'ai l'impression de vivre entre Merlin l'Enchanteur et la Fée Morgane.