J'adore!
Laissez-nous vivre encore un peu, par Le Monolecte


Ce n'est pas la rue qui gouverne. L'affaire est entendue depuis 2002 et son grand bond en arrière. Mais que cela ne nous empêche en rien d'ouvrir encore bien grand nos gueules de prolétaires.'>