Défrisée!

Que les tricotillomanes passent leur chemin : il ne s'agit pas d'une chronique capillaire, mais bien de l'épilogue de mes démêles avec le pingouin le canard pimpant Linux!