L’insoumission se paiera…

Parfois j’apprécie particulièrement la précision des titres des agrégateurs d’info.

L’insoumission se paiera… Bien plus qu’une constatation, on sent dans cette petite phrase planer une menace. Et une injonction : soumet-toi! Soumet-toi, sinon, il t’en cuira manant. D’ailleurs, on va taper là où ça te fais mal, à savoir dans ton portefeuille.

Ce qui est intéressant, c’est qu’il n’est pas sûr qu’à contrario, la soumission soit payante. C’est juste un moindre mal. Car dans le cas très précis de l’assurance maladie, soumis ou insoumis, on va tous être punis. Mais celui qui adhère au régime sec de la punition ne sera qu’un peu mieux loti que celui qui s’y dérobe : car soumis ou non, la maladie, ça se paie. 1€ pour les soumis, 3 pour les autres. En fait, moins qu’une problématique de souplesse de l’épine dorsale, il s’agit probablement de l’aptitude financière à s’affranchir des contraintes du système de protection. Protection contre les indigents qui n’ont même pas le bon goût de rester en bonne santé. Parce qu’un euro pour un smicard n’a pas la même valeur que pour monsieur Pinault… qui d’ailleurs s’en fout royalement, de tout ça, il peut se payer un hôpital pour lui tout seul quand il le veut. Un euro ou trois, quand on a du fric, c’est du pareil au même!

C’est comme le forfait journalier, sensé représenter la contribution du malade aux frais de bouche et d’hébergement. Certes, on est bien loin des frais de bouche de certains autres. 15 euros par jour au premier janvier, qu’est-ce que c’est, je vous le demande… c’est juste un peu plus que le budget total journalier alloué à un bénéficiaire de l’ASS. Lequel devra aussi payer 18 euros s’il a le mauvais goût d’être atteint d’une maladie nécessitant une opération à plus de 91 euros[1]. Devra-t-il renoncer à se soigner? Ou faire la grève de la faim pendant son hospitalisation? Ou demander à ses proches, s’il en a encore, de bien vouloir gérer l’intendance : nourriture, draps, pansements, comme cela se fait dans des pays qui ont rarement vu leur système de santé cité en exemple?

Soumettez-vous!

Par contre, rien pour ceux qui ont participé de leur plein gré.
Oubliés, les adhérents volontaires du système du médecin référent. Des gens qui avaient librement opté pour un comportement responsable vis à vis de la santé.
J’avais librement adhéré au principe. Ne serait-ce parce que j’avais le choix et que j’en tirais un mutuel bénéfice avec mon médecin référent. Je m’engageais à passer systématiquement par lui, et en échange, je n’avançais pas la consultation. Échange de bons procédés. De son côté, il tenait mon dossier à jour, et s’engageait à limiter les actes et à favoriser les médicaments génériques dans ses prescriptions. Suivi, limitation des dépenses, génériques, non multiplication des médecins : un code de bonne conduite.

Bref, la philosophie inverse : le choix contre l’obligation, la compensation contre la sanction.

Évacué le médecin référent, les codes de bonne conduite, l’adhésion citoyenne. Car nous ne sommes que des sales ingrats qui ne comprennent que la menace et le gourdin. Vive le médecin traitant, et son parcours du combattant, ses participations forfaitaires, ses baisses de remboursement, ses sanctions.

Soumettez-vous!

Deux réformes, deux lignes de conduites, deux visions du monde. Et une cohérence certaine dans le projet politique.

Notes

[1] La question est : quelle sont les opérations à moins de 91 euros? L’extraction d’une carie dentaire à la hache?

4 réponses
  1. louis siffert
    louis siffert dit :

    les 12 commandements de l’UMP :

    tu choisiras ton médecin traitant pour en faire un référent (de toute façon on va lui « niquer sa race » à ton portefeuile)

    si tu es vieux tu boieras beaucoup en cas de canicule (de préférence de l’alcool ça permet de bien voter)

    tu accepteras de travailler plus, plus longtemps, dans de moins bonnes conditions en gagnant moins d’argent et en adulant ton employeur (même si c’est un despote c’est pour ton bien)

    tu te soumettras à ton licenciement sans broncher surtout si ton entreprise fait des bénéfices (c’est pour le bien de la concurrence et donc de tes collègues pas encore licenciés)

    tu accepteras une diminution de la durée de tes indemnisations chômage (on va pas te payer à rien foutre faut pas déconner)

    tu ne télechargeras pas sur internet et tu ne feras pas de copies privés (ça evitera à la légende vivante « Johnny le rebelle » de faire de la pub pour des lunettes)

    tu ne te rebelleras pas même si tu vis dans une banlieue pourrie type »no futur »(brûle plutot un cierge pour l’enterrement de tes ambitions)

    tu apprendras la nouvelle communication politique type « karcher » ou « racaille » (« catapulte » et « gueux » c’est un peu desuet)

    tu plaideras coupable même si tu ne l’es pas (surtout si tu as une couleur de peau)

    tu apprécieras la lepénisation de notre politique (http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-724656,0.html)

    tu considèreras « l’aspect positif de la colonisation » (sauf dans les territoires d’outre-mer putain y a des électeurs potentiels)

    tu admireras la baisse de l’ISF qui créera beaucoup d’emplois (genre cire pompes)

    tu aimeras le nouveau design des rues avec pleins de cameras (tu réaliseras ton rêve de passer à loft story)

    tu aimeras ta nouvelle carte d’identité biométrique (va juste y avoir un problème avec l’oeil de verre de jean marie mais on trouvera une solution)

    y en a plus que 12? c’est pas grave on demandera à Moïse de faire d’autres tablettes.

    Répondre
  2. le_ffrench
    le_ffrench dit :

    tu souriras aux radars automatiques (de façon à amadouer le fonctionnaire qui prend la décision de te coller une prune ou pas)

    tu respecteras scrupuleusement les indications des forces de l’ordre (surtout celles des membres la BAC, ils ont la détente du flashball sensible)

    y’en a décidément plus que 12…

    Répondre
  3. manu25
    manu25 dit :

    Après la soit disante réforme de la sécu., apportant de faux bons remèdes aux malades, savez vous que les médecins généralistes envisagent une propable augmentation de leurs honoraires en 2007(de 20€ à 23€) bien-sur et si et seulement si ils ont bien voté. A 10mn la consultation (montre en main lors de la derniere grippe de la petite), le gouvernement va pouvoir nous en rebalancer une couche sur la responsabilisation des patients… Certes des études longues (08 ans pour un doctorat), une rareté dans certaines régions, pour certains une remise à niveau permanente… Mais une augmentation salariale de 20% déjà en 2003, puis une seconde fois en 2007 !!! Même dans mes rêves de fonctionaire hospitalier les plus fous je n’en ai jamais révé.

    Répondre
  4. elodie
    elodie dit :

    n’hesitez pas a vous equiper d’un lexique wow, j’ai du maal � comprendre, j’avoue 🙂 en tout cas merci pour ce billlet int�ressant ! c’ets toujours sympathique de paqser sur ce blog 🙂

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *