La colonisation française a été positive pour ceux qui l’ont subie et le Japon n’a jamais envahi la Chine!

L’Empire du soleil levant voit sa cote décliner chez le géant chinois. Partout, des manifestations anti-japonaises éclatent.
La raison de la colère : un nouveau manuel d’histoire qui minimise terriblement le comportement du Japon impérialiste dans les années 30-40 et les exactions, pour ne pas dire atrocités, commises contres les autres populations asiatiques.

Plus prêt de nous, la loi du 23 février 2005 modifie aussi le contenu des manuels d’histoire des petits français en exigeant d’eux qu’ils "reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer".

Changer quelques lignes dans un manuel d’histoire peut sembler bien anodin à première vue.

« Celui qui contrôle le passé contrôle le futur ; et celui qui contrôle le présent contrôle le passé – répéta Winston, obéissant. »

George Orwell – 1984

Ceux qui on lu 1984 savent qu’il n’y a rien d’anodin dans le révisionnisme historique et que ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire.

Un monde sans mémoire est condamné à toujours répéter les mêmes erreurs. On ne peut que s’interroger sur cette nouvelle tendance politique qui consisterait à renouer avec des passés rieurs et édulcorés et on ne peut que s’inquiéter du monde que les censeurs et les adeptes du ciseau rédempteur ont l’intention de nous servir. Doit-on penser qu’envahir un autre pays est un bienfait réciproque? Nous prépare-t-on aux nécessaires guerres énergétiques qui vont consister à aller s’approprier les ressources des autres pays par la force plutôt que d’élaborer de nouveaux modes de vie?
Quel est donc ce vent mauvais qui souffle sur les cendres éteintes des rêves égoïstes de grandeur perdue? Quels sont ces esprits étroits et revanchards qui veulent tronquer la mémoire collective et manipuler les jeunes générations?

Quand on sait que près de 60 ans après, la plupart des Français ignorent tout de la  »pacification » malgache par la France, les remodeleurs d’Histoire sont des plus inquiétants!

Et leur vision partisane de la colonisation rieuse et bienfaisante, ils peuvent se la garder!


Pour en savoir enfin un peu plus sur le colonialisme français et le génocide des Malgaches par la France :
29 mars 1947
Les mots et la mémoire volée de Madagascar
L’impérialisme français, maillon faible ou supplétif de l’impérialisme mondial ?
(NÉO)COLONIALISME EN FÊTE