Petit périple touristique et pollution visuelle.

Comme nous habitons dans une de ces régions qui attirent le touriste à plus de 4000 km à la ronde et que, par ailleurs, nous anticipons des lendemains qui déchantent en économie ménagère, nous profitons de nos 15 jours de vacances en commun… à la maison. Cependant, les nains ont besoin parfois d’un peu d’exotisme, et nous sommes partis une petite journée arpenter les départements limitrophes dans des activités purement ludiques et dispendieuses. Après avoir claqué 10% du budget mensuel disponible en visites fort intéressantes au demeurant, nous avons décidé de clore le périple par les fichues courses.

Aux abords des grandes villes du coin, nous avons été submergés de pubs racoleuses qui annonçaient toutes la même chose, à savoir :

OUVERTURE EXCEPTIONNELLE DU MAGASIN LE 15 AOÛT.

Les panneaux publicitaires arborent donc le même message, la seule différence notable se concentrant sur le logo, qui varie en fonction du magasin. Donc, TOUS les magasins ouvrent exceptionnellement le 15 août, ce qui rend l’annonce déjà moins extraordinaire. Mais surtout, comme j’ai pu le vérifier le mois dernier, l’ouverture des hypermarchés les jours fériés n’est pas l’exception, mais la norme. Reste encore vaguement le 1er mai qui résiste à la fringale consumériste pour cause de majoration bien lourde des salaires, mais pour le reste, le jour férié n’est plus ce qu’il était.

Arrivés aux caisses, nous sommes en train d’emballer nos acquisitions de la semaine quand la caissière est interpellée par une copine qui fait la queue. Nous n’entendons pas la question, mais voici ce que répond la caissière :

  • Hé oui, comme tu le vois, je bosse. Ce matin, j’ai pris mon poste à 10h et je fais la fermeture ce soir à 22h. Demain, je fais l’ouverture à 8h30 jusqu’à 17h. Et après-demain, le 15, je fais la journée complète.
  • Ha ben tant mieux pour toi, envoie la copine avec un sourire jusqu’aux oreilles, en choisissant de bosser le 15, tu vas gagner plus!
  • Qu’est-ce que tu crois? Avec le lissage du temps de travail sur le mois, Le 15 est un jour comme un autre, je ne gagnerais absolument rien de plus. Et en plus, je n’ai pas du tout eu le choix. On nous dit qu’on bosse le 15 août, on bosse le 15 août et c’est tout.
  • Je viendrais faire mes courses le 15 pour t’encourager.
  • Si je te vois, je te ferme la caisse à la gueule!

Vivement les courses obligatoires le dimanche!