En France, on a pas de pétrole, mais on a des idées…
En fait, du pétrole, va plus y en avoir pour longtemps, et les idées, on les attend toujours!

J’aime cette joyeuse insouciance de ceux qui nous gouvernent : faire comme si notre mode de vie était le summum de 20 000 ans d’Histoire et que nous allions pouvoir continuer à vivre de la sorte pour des siècles et des siècles.

Pollution de l’air, de l’eau, de la terre… tout va bien, tout est sous contrôle.
Disparition massive d’espèces animales et végétales, réchauffement climatique qui crève le plafond des estimations les plus pessimistes… Bon, on va se signer un joli petit pacte écologique avec des grands sourires chaleureux et tout ira bien dans le meilleur des mondes.
Inégalités grandissantes sur la planète, même au cœur des pays les plus riches, diminution drastique des ressources vitales, dégâts sociaux majeurs… aller hop, on va se faire une nouvelle purge économique pour relancer la croissance.

La croissance de quoi?

De la destruction? De la pollution?
Pour qui? Pour les milliards de personnes qui surnagent avec moins d’un dollar par jour, sans eau potable, avec toutes les calamités de la Terre concentrées sur eux? Ou plutôt pour ceux qui décident et possèdent déjà plus de 80% de la richesse produite, parce qu’ils veulent un 4×4 de plus, un écran plasma plus grand?
Pourquoi faire? Plus de produits dégueus qui ne servent à rien et polluent tout? Plus de nouveaux besoins qui ne satisferont jamais le gouffre existentiel qui nous sert de petite vie étriquée?

Travailler plus pour gagner plus…

Plus de quoi?
De pognon?
Pour quoi faire?
Acheter plus de daube qui ne sert à rien?
Acheter du temps pour vivre?

Vivre… ça, c’est déjà un bon début.
Vivre comment? Comme un cloporte, à trimer jusqu’à ne plus pouvoir penser, croiser les gens qui comptent vraiment de temps à autre? Les laisser devenir des étrangers dans notre propre demeure?

Je me pose trop de questions!

La bonne nouvelle, c’est que tout ce merdier touche à sa fin… et que parti comme c’est, ça va être bien pire!

La fin du pétrole

Ben oui, il a fallu des millions d’années pour fabriquer dans les entrailles de la terre toute cette huile visqueuse qui fait absolument tout tourner aujourd’hui. Et quand on aura tout utilisé, ben, devinez quoi? Y en aura plus.

On peut jouer à se demander ce qu’il sera encore possible de faire sans cette énergie bon marché dans notre société.

Plus de transport. Beaucoup moins d’électricité. Plus d’industrie chimique (là, c’est tout ce qu’on utilise au quotidien qui est remis en question).Bref, aujourd’hui, les mecs les plus prêts à entrer dans l’ère post-pétrolière… ce sont les gars des pays sous-développés, en Afrique particulièrement. Nous, on va même devoir réapprendre à pisser!

La fin du pétrole, ce n’est pas pour nos enfants. C’est pour notre gueule!
Le démantèlement du système de santé ne vous fait pas rire? La disparition annoncée des retraites non plus?
Ben, c’est du pipi du chat par rapport à la grosse baffe qu’on va se prendre dans notre gueule d’ici… 10 ans. Parce que je suis une incurable optimiste.

No futur

Bon, ceci dit, la fin d’une ressource non renouvelable, c’est tout de même le truc le plus prévisible qu’il soit. Alors, il est où le plan de secours?
Parce qu’on n’est pas des cons, quand même : on élit des gens pour prévoir ce genre de merde et pondre des plans de rechange régulièrement. C’est leur boulot. Comme tout le monde avait prévu ce qui allait nous arriver depuis au moins 30 ans, il serait temps qu’on sorte les plans de secours du placard, non?

Ben alors, où qu’il sont les plans B?

Probablement avec ceux destinés à amener notre civilisation vers un monde meilleur, plus juste et plus équitable, avec la fin de pauvreté, de la famine, de la guerre et de toutes ces choses horribles et barbares qui font toujours monter les larmes aux yeux des Miss France pendant leur discours d’investiture.

Là, je ne vois rien venir : les bagnoles utilisent des moteurs à explosion depuis plus de 100 ans, l’électricité est pratiquement entièrement produite avec des ressources épuisables (et oui, gros malin, tu crois peut-être que chez Areva, ils ont des poules qui pondent des œufs d’uranium tous les matins pour alimenter les centrales nucléaires?) et je doute qu’éteindre la lumière en sortant des chiottes suffise à retarder quoi que ce soit.

En fait, je suis de mauvaise foi : y a des mecs qui ont particulièrement bien anticipé la fin du pétrole. C’est Bush et ses néocons!
Je suis sûre qu’il y a des gens qui pensent encore que l’invasion de l’Irak, c’était juste pour apporter la démocratie aux barbares! Et que tout cela n’a rien à voir avec le fait que l’Irak, c’est la deuxième réserve de pétrole du monde!

C’est comme la guerre contre le terrorisme.
On a tous bien compris que le terrorisme, c’est l’islamisme. Que tout musulman est un intégriste qui fait semblant de s’ignorer. Que c’est la guerre des civilisations et qu’on va botter le cul des musulmans pour préserver la liberté, la beauté, la démocratie et Wal Mart. D’ailleurs, dès que  quelqu’un doute du bien fondé de cette entreprise, il y a toujours un diable d’Al Qaïda qui sort de sa boite pour jouer le croquemitaine de service et remettre à leur place les gros paranos du complot!

Allons botter le cul des félons musulmans, allons leur faire rendre gorge jusqu’aux tréfond de leurs chiottes à la turc (n’est-ce pas la preuve de leur barbarie : les chiottes à la turc!)! Envahissons et soumettons l’Indonésie et plus vite que ça!

Le dessous des cartes

Ha ben, merde alors, qu’est-ce que j’ai raté dans le film? L’Indonésie, le nid principal des barbares à turban n’est pas au programme? Ha, on ne parle que des Musulmans arabes? Et particulièrement de ceux qui ont le cul sur des dernières grosses réserves de pétrole du monde?
Pour de la coïncidence, c’est de la coïncidence, non?

Et oui, celui qui disposera en dernier d’une ressource rare, celui-là aura le pouvoir et pourra continuer à faire semblant de vivre comme avant un peu plus longtemps que les autres!

Cela porte un nom, cela s’appelle le despotisme hydraulique et ça ne date pas d’hier comme stratégie de domination.

Et pendant ce temps, qu’est-ce qu’on fait pour inventer une nouvelle civilisation libérée du pétrole?
Rien!
On appuie sur la zapette et on change de chaîne en disant d’un air pénétré : Putain, c’est grave quand même ce qu’il se passe… tu reveux un peu de melon, ma chérie?

On continue à faire des maisons en merdasse qu’il faut refroidir l’été et réchauffer l’hiver. Je cherche un nouveau logement depuis un mois et on ne me propose que des locations hors de prix avec la touche plus : Ha oui, mais j’ai installé la clim’ réversible!
Super! Ça veut dire que ma couette est mieux conçue que sa baraque… Et comment va-t-on faire pour y vivre, dans sa putain de baraque neuve quand le chauffage coûtera plus cher qu’un salaire?

Bref, replaçons fissa nos têtes dans le fion sable, laissons les politiques éviter soigneusement le sujet qui fâche et raillons-nous des Cassandres qui prédisaient la chute de l’empire du pétrole!


Oil, Smoke & Mirrors
Vidéo envoyée par ReOpen911