Il y a des histoires, comme cela, où l’on se demande s’il vaut mieux en rire ou en pleurer.

Vous cherchez un nouvel emploi…

C’est l’entrée en matière. Péremptoire. Incisive. Extra-lucide ou à côté de la plaque. Le titre du mail ne laisse pas indifférent. C’est déjà bien. Surtout pour un mail non sollicité. Du coup l’index suspend son vol au dessus de la touche Suppr.
Voyons plutôt ce que l’on me propose.

AGNÈS MAILLARD,

Vous cherchez un nouvel emploi, vous risquez donc de mettre en péril vos revenus et votre carrière !

Tu m’étonnes! En ce moment, tout met en péril carrière et revenus. Y compris de bosser comme un âne. Ou de chercher. Ou de trouver. D’un autre côté, si j’avais quelque chose à mettre en péril, est-ce que je chercherais un nouveau job?

En effet, votre période d’essai peut s’arrêter à tout moment et vous faire perdre tout ou partie de votre rémunération, et vous priver d’emploi pendant une durée indéterminée.

En 2005, ne serait-ce que pour les cadres, plus de 100 000 ruptures de période d’essai ont été rencensées !

Ben voilà quelqu’un qui a compris que l’incertitude ne rend pas audacieux. Et quand on pense que le CNE, c’est 2 ans le cul entre deux chaises, y a de quoi se faire du mourron et de continuer dans son boulot actuel, même gerbeux, même mal payé.

Vous voulez quittez votre emploi actuel sans prendre de risque ? ASSUREZ VOTRE PERIODE D’ESSAI !

Pont d’Or, 1er outil de Management du Risque de Mobilité, vous permet de piloter votre carrière professionnelle SANS PRENDRE DE RISQUE et d’assurer vos revenus !

Ben voilà. Décroutons les immobilismes forcenés, les tiques du CDI! Maintenant, tu peux te payer un pont d’or pour te tricoter un filet de sécurité. Enfin… quand tu as du blé. Parce que dans un coin au fond du pourriel le bien nommé, il y a un petit tampon réservé aux cadres en mobilité! Si tu as des sous, on peut t’aider et prendre le relais de tout ce qui n’existe pas ou plus pour éviter aux salariés de se rêcher comme des grosses merdasses quand ils sont acculés à rendre leur tablier après des mois, voire des années de sain et managerial harcèlement moral!

Les assureurs ont décidément la fibre sociale par les temps qui courent : les voilà qui se proposent de pallier aux insuffisances du système actuel d’indemnisation chômage. Ce qui implique nécessairement qu’ils ont déjà fait l’analyse certaine que les réformes successives du système d’indemnisation chômage en ont fait un truc insuffisant. Qui nécessite de se réassurer par ses propres moyens.
Et ce n’est même pas moi qui le dit!