Ou comment je viens de découvrir que j’ai une double vie.

Finalement, j’ai reçu notre première déclaration préremplie commune de revenus. C’est assez épatant : il y a son salaire, mes reliquats ASSEDIC de l’année dernière, c’est propre, c’est bien fait, ça tombe juste. Vive la modernité administrative.

Case QB

Le truc, c’est que sur le formulaire 2042 K de l’administration fiscale, j’ai eu beau scrupter, chercher, fouiller lire et relire, pas de case QB à renseigner. Et c’est bien dommage, puisque ma petite entreprise vagissante m’a rapporté un bénéfice faramineux de 1074,00€ net, non imposable de surcroît et que cette somme qui ne compte pas et qui apparaît dans le bloc 3 du formulaire 2035 K doit être reportée dans la case QB du 2042 K. Laquelle existe bien. Mais pas dans la version simplifiée.

Qu’à cela ne tienne, je vais commander un certificat électronique et déclarer les revenus du couple sur le net, ce qui devrait me permettre d’accéder à un formulaire amélioré et donc à la fameuse case QB. En plus j’aurai le droit à 20€ de cadeaux fiscal. Mais comme je ne paie pas d’impôts sur le revenu, je reste quelque peu dubitative sur ce point précis.
Me voilà donc en ligne, avec la satisfaction immense de voir que l’administration fiscale met un point d’honneur à être accessible à tous, y compris aux énergumènes qui surfent sous Linux. Je récupère mon certificat, je valide, je me connecte et là… c’est le drame!

Bonjour Madame!

Ma cession s’ouvre sur un joyeux Bonjour Madame Machin, sachant que Machin est le nom de famille de monsieur Monolecte avec lequel je suis pacsée depuis 2002 et que je suis donc Mademoiselle Monolecte. Je vérifie sur la version papier où je suis bien Mademoiselle Monolecte, pacsée et dotée d’une naine depuis 2003.
Je passe à la page suivante qui m’affirme sans ambage que je suis marié et sans enfant. Ma progéniture est donc soluble dans le cyberspace. Dans l’expectative, je persévère dans l’erreur, découvre plus loin que la case QB existe bien mais comme je suis le conjoint, il me faut en remplir une autre, puis confirmation : couple marié sans enfant = 2 parts. Et pas de possibilité de corriger. On ne peut que déclarer un changement de situation. Je ne vais pas divorcer que quelqu’un que je n’ai pas épousé. J’arrête la procédure et téléphone à mon centre des impôts :

  • Bonjour, je ne comprend pas, mais ma déclaration 2042 en ligne est totalement fausse et en contradiction avec la déclaration papier et je ne peux pas corriger.
  • Ben je ne peux pas vous aider. La déclaration en ligne, je n’y comprend rien et en plus, je n’ai pas d’ordinateur.

La cyber-administration, ce n’est pas encore gagné. La dame me passe le numéro direct de quelqu’un qui s’y connait.

  • Bonjour, je ne comprend pas, mais ma déclaration 2042 en ligne est totalement fausse et en contradiction avec la déclaration papier et je ne peux pas corriger.
  • Comment ça? Attendez, j’ai une copie de votre dossier fiscal… oui, pour nous vous êtes pacsée avec un enfant…
  • Oui, mais en ligne, je suis mariée sans enfant. Ça n’a pas de sens. Je pensais que l’administration fiscale n’avait qu’une base de données contribuables et que celle-ci générait les déclarations en ligne et celles sur papier à partir des mêmes informations.
  • Oui, vous avez raison, c’est bien le cas, c’est pour cela que je ne comprend pas votre histoire! Je vais chercher…. Ha oui, vous vous êtes mariée l’année dernière!
  • Ben, ça, ça m’étonnerait, ou alors, c’était à l’insu de mon plein gré.
  • … (rire)
  • Et ça n’explique pas la disparition de ma fille.
  • Non, absolument pas. Je vais transmettre votre dossier sur Paris. On va chercher ce que l’on peut faire.

Échange très sympa et promesse d’une solution prochaine… bref, je suis impatiente de voir comment va tourner cette ténébreuse affaire.