Maïténa Biraben, après avoir perdu son équipe, va-t-elle aussi devoir faire une croix sur son renversant présentateur du flash info de 12h45?

Harry Roselmack est incontestablement beau gosse. Tout en sobriété, avec une belle voix grave et profonde, il présente avec classe et circonspection le micro journal de la mi-journée sur Canal+, au début de l’émission Nous ne sommes pas des anges. Physique, prestance, ce gars a tout pour aller jouer dans la cour des grands.
C’est donc en toute logique que l’on a appris que cet été, il occupera le strapontin de PPDA au 20 heures de TF1. Belle promo, bien méritée. D’ailleurs, Marie Drucker, précédente occupante de son siège, a bien récupéré un job au Journal de la Nuit sur France 3. C’est dans l’ordre des choses. Canal et i-télé sont de bonnes pépinières qui produisent de bons journalistes!

Sauf que…

Sauf que Harry est noir, d’un beau noir des Antilles et que sa promotion serait essentiellement due à ce fait, histoire de se mettre les DOM dans la fouille et de redorer le blason de TF1. Sauf que cela devient une mini affaire d’État avec Sarkonneries à la clé et que cela me gonfle profondément.

Cela me gonfle parce qu’Harry est un professionnel talentueux et que son talent, son professionnalisme, sont suffisants en soit pour lui faire mériter ce poste. Je ne sais pas ce que pense le principal intéressé de cette meringue médiatique, mais à sa place, ça me ferait chier. Genre discrimination positive perverse dans tout ce qu’elle a de plus moche : "toi, on te prend parce que tu es noir et que ça va nous faire une belle pub". En tout cas, je n’aimerais pas que le professionnel doive se dissoudre dans le symbole.

Bonne chance, Harry! Et bon courage dans le marigot!