Ca y est! C’est pour demain! Je passe au monde libre.

10 ans déjà!

Il y a 10 ans, je me saisissais subrepticement de la souris d’un ordinateur en démonstration à la FNAC pour tenter d’interagir avec la machine. Le temps de le dire, je me retrouvais presque à plat ventre sur le plan de travail, incapable de maîtriser ce foutu mulot.
Quelques jour plus tard, nous déballions, émus comme des gosses, notre premier ordinateur équipé de Windows 95, la première interface qui ne donnait pas envie de vomir, avec une petite flèche en bas qui nous invitait à démarrer. Dans l’élan, nous nous abonnions chez Club Internet, à la vitesse phénoménale de 9 6000 bps/s. Nous étions des pionniers. Nous venions d’entrer dans un monde nouveau .

Ensuite, l’informatique a pris de la place dans notre vie. Grâce à elle, j’ai pu finir à temps mes mémoires de DEA. Puis décrocher mon premier vrai boulot, un de ceux où un autodidacte pouvait devenir un expert Internet!

Logiquement, demain, je passe au libre, je rentre dans un monde joyeux peuplé de pingouins sympathiques et rieurs, je largue Windows pour Linux. J’avais commencé depuis un moment à remplacer mes programmes joyeusement crackés[1] par des logiciels GPL, souvent aussi bien et parfois bien mieux encore. Par exemple, un logiciel de dessin vectoriel comme Illustrator coûte aux honnêtes gens pas loin de 800€. Mais Inkscape, que pour ma part je préfère nettement, est diffusé gratuitement (libre à vous de participer au développement par la suite, en fonction de vos possibilités). Peut-on démarrer sa petite entreprise sans Microsoft Office (600€)? Bien sûr que si, avec Open Office, outil non seulement Open Source[2] mais en plus très performant.

Ma petite entreprise (infographiste) ne va être possible que parce que le Libre existe, avec ses centaines de milliers de développeurs bénévoles qui ont offert à tous la possibilité de s’exprimer, de travailler, même sans mise de départ. L’offre de logiciels grossit sans cesse et permet de faire tourner une PME sans commencer par des investissement immatériels lourds.

Ce billet est donc ma très modeste participation à l’expansion du monde du Libre et mon remerciement à tous ceux sans qui rien de tout cela ne serait possible.

Notes

[1] C’est pas beau de pirater les logiciels super chers de la Word Company. C’est pas beau du tout. Alors arrêtez de pirater et passez sous Linux!

[2] Gratuit et totalement modifiable!